Le contenu

Déménager avec votre chat

 S’il y a une chose plus stressante que le déménagement lui-même, c’est de déménager avec votre / vos chat(s). Avec un peu d’organisation, tout devrait pourtant bien se passer.

Les chats développent des liens étroits avec leur environnement, les déménagements peuvent donc être un facteur potentiel d’angoisse. En la planifiant bien à l’avance, votre transition d’un domicile à l’autre se fera plus facilement. Après tout, c’est un moment stressant pour vous aussi et un tracas de moins sera le bienvenu.

Le jour du déménagement

  • Avant l’arrivée du camion de déménagement, il est préférable de mettre votre chat dans une pièce – une chambre à coucher serait l’endroit idéal.
  • Mettez sa caisse de transport, son couchage, ses gamelles d’eau et d’alimentation, ainsi que sa litière dans cette pièce et assurez-vous que la porte et les fenêtres restent fermées.
  • Placez une note sur la porte pour prévenir les déménageurs et les membres de votre famille que cette porte doit rester fermée.
  • Une fois toutes les autres pièces vides, le contenu de cette chambre pourra être chargé dans le camion, en dernier. Avant que les meubles soient emportés, placez votre chat dans sa caisse de transport et mettez-le dans votre voiture pour effectuer le trajet vers votre nouveau domicile. Les meubles de cette chambre doivent être les premiers à être installés dans votre nouveau domicile.
  • Branchez un diffuseur de phéromones faciales du chat (c’est un appareil Feliway électrique, disponible chez votre vétérinaire ou sur le net) dans une prise proche du sol dans la nouvelle pièce où votre chat sera provisoirement enfermé. Une fois la chambre prête, votre chat pourra y être installé avec son couchage, ses écuelles d’eau et d’aliments et sa litière ; laissez la porte fermée. Si cela est possible, un membre de la famille peut lui tenir compagnie pendant qu’il l’explore.
  • Donnez de l’eau et sa nourriture à votre chat.
  • Une fois l’emménagement terminé, laissez votre chat explorer le reste de votre domicile, pièce par pièce (sur plusieurs jours si nécessaire).
  • Il est important que vous restiez aussi calme que possible, pour faire comprendre à votre chat qu’il s’agit là d’un environnement hospitalier. Toutes les portes et les fenêtres ouvrant sur l’extérieur doivent rester fermées
  • Soyez vigilant(e) en cas d’accès non surveillé à la cuisine ou à la buanderie – les chats particulièrement nerveux chercheront souvent à se réfugier dans les recoins entre les appareils électroménagers.
  • Si votre chat est particulièrement anxieux, il serait peut-être préférable de le confier à une pension le jour précédent le déménagement et de le récupérer le jour suivant, une fois que vous serez installé(e) dans votre nouveau domicile.

A savoir le Féliway ne fonctionna pas avec tous les chats.

Le transport de votre chat

  • Si les déplacements rendent votre chat très anxieux, n’hésitez pas à en parler avant à votre vétérinaire; un calmant léger pourrait être une solution.
  • Nourrissez votre chat comme d’habitude mais veillez à ce que le repas tombe au moins 3 heures avant le voyage.
  • Transportez votre chat dans une caisse sûre, comme un panier ou une caisse de transport pour chats.
  • Une demi-heure avant d’y installer votre chat, pulvérisez l’intérieur de la caisse de transport avec des analogues de phéromones faciales du chat (Feliway; Ceva – disponibles chez votre vétérinaire ou sur le net).
  • Placez la caisse de transport sur l’un des sièges et attachez-le avec la ceinture, ou coincez-le dans l’espace derrière un des sièges ou bien entre vos affaires sur le siège arrière, afin que la caisse ne puisse pas bouger.
  • Ne transportez pas votre chat dans le camion de déménagement ou dans le coffre de votre voiture.
  • Si vous avez un long voyage à faire, pensez à faire un petit arrêt pour lui offrir de l’eau, ou le laissez utiliser sa litière. La plupart des chats ne seront néanmoins pas intéressés. Mais n’ouvrez surtout pas sa cage, même s’il a uriné ou autre…c’est un coup à ce qu’il s’échappe !
  • S’il fait chaud, assurez-vous que la voiture soit bien ventilée ; ne laissez jamais votre chat à l’intérieur d’une voiture surchauffée si vous faites un arrêt (idem s’il fait très froid).

Comment aider votre chat à s’acclimater

  • Maintenez le rythme de votre ancien domicile afin de maintenir une certaine continuité et une familiarité.
  • Aidez votre chat à se sentir en sécurité dans son nouveau logis en propageant son odeur dans la maison. Prenez un linge doux en coton (ou bien des gants en coton fin) et frottez doucement les joues et la tête de votre chat afin d’absorber l’odeur émise par les glandes autour de son visage. Frottez ce linge ou ce gant sur les coins des portes, murs et meubles à la hauteur de votre chat pour l’aider à s’accoutumer à son nouveau territoire aussi vite que possible. Répétez ce processus quotidiennement jusqu’à ce que votre chat commence à se frotter contre ces objets.
  • Continuez à utiliser le diffuseur d’analogues de phéromones faciales du chat et changez-le de pièce régulièrement.
  • Soyez encore plus attentif(ve) si votre chat est un chat d’intérieur, car un nouvel environnement risque de le perturber davantage.

Si vous laisser sortir votre chat

  • Gardez votre chat à l’intérieur pendant au moins 4 semaines, afin qu’il s’habitue à son nouveau domicile.
  • Veillez à ce que votre chat soit identifié et stérilisé.
  • N’oubliez pas d’informer la compagnie d’enregistrement I-CAD de votre changement d’adresse et de numéro de téléphone, adresse mail…
  • Veillez à ce que les vaccins de votre chat soient à jour.
  • Une fois votre chat bien installé, pensez à poser une chatière pour faciliter son accès à l’extérieur lorsque vous êtes absent. Choisissez plutôt une chatière contrôlée par un système de clef électronique ou magnétique pour éviter que d’autres chats ne rentrent chez vous.
  • Attention aux autres chats du quartier que vous croisez dans votre jardin, votre chat aura besoin d’aide pour consolider son territoire en tant que nouveau venu dans le quartier.
  • Sortez votre chat progressivement, en ouvrant la porte et en l’accompagnant dans le jardin.
  • S’il est habitué à un harnais, il est conseillé de le promener dans le jardin avec une laisse.
  • Ne le portez pas lorsque vous êtes à l’extérieur. Laissez le décider s’il a envie d’explorer, ne jamais le forcer !
  • Pour commencer, laissez toujours la porte ouverte pour qu’il puisse rentrer si quelque chose l’effraie.
  • Les chats d’extérieur avec plus d’expérience de changements s’adaptent en général plus facilement. Les chats timides peuvent prendre plus de temps à s’adapter à leur nouvel environnement et devront être accompagnés dehors jusqu’à ce qu’ils se sentent plus sûrs.

Comment éviter que votre chat ne retourne à son ancien domicile

 Si votre nouveau domicile est proche de l’ancien, il se peut que votre chat repère des traces familières qui le conduisent à son ancienne maison. Il serait judicieux de prévenir les nouveaux habitants que votre chat risque de retourner chez eux pour qu’ils vous appellent s’ils l’aperçoivent.

Il est très important qu’ils ne lui donnent rien à manger et qu’ils ne l’encouragent pas à revenir car cela risquerait de l’embrouiller plus qu’autre chose. Si vous avez déménagé dans le même quartier, il serait bon de garder votre chat à l’intérieur le plus longtemps possible. Néanmoins, cela n’est pas toujours très pratique car les chats susceptibles de retourner à leurs anciens territoires de chasse ne sont pas du type à aimer être enfermés très longtemps.

Suivez les conseils ci-dessus pour aider votre chat à s’acclimater à son nouveau domicile; à l’aide d’odeurs à la fois synthétiques et naturelles, vous ferez en sorte que son nouvel environnement devienne un lieu familier plus rapidement.

 

Un nouveau mode de vie

Si votre chat passe très peu de temps dehors, faire de lui un chat d’intérieur est possible. Parce-que OUI un chat qui ne sort pas, n’est pas malheureux.

Nos suggestions pour rendre l’environnement d’un chat d’intérieur plus stimulant sont les suivantes:

  • Cachez quelques croquettes dans la maison pour lui donner l’occasion de « chasser »
  • Prévoyez quelques postes d’observation et des grattoirs auxquels le chat puisse grimper
  • Proposez-lui des séances de jeux prédateurs au moins une fois par jour

Vivre dans un logement plus petit Je change d’une maison à un appartement, ne l’abandonnez pas pour autant votre chat sera bien plus heureux en appartement avec vous, que sans ses bipèdes ou qu’en boxe en fourrière…

 Si vous avez plusieurs chats, ils se sont accoutumés à se partager l’espace de votre ancien domicile. Le déménagement vers un logement plus petit pourrait générer des tensions entre les individus. Limitez les risques d’antagonisme dans votre nouveau domicile en fournissant des ressources suffisantes, telles que

  • Des couchages
  • Des litières
  • Des griffoirs
  • Des écuelles pour les aliments
  • Des écuelles d’eau
  • Des plateformes de repos en hauteur (armoires, placards, et étagères par exemple)
  • Des cachettes à l’abri des regards (par exemple sous le lit, en dessous d’une armoire)

On dit que le déménagement est l’une des expériences les plus stressantes de la vie. En aidant votre chat à s’acclimater calmement et en évitant les problèmes, vous pourrez retrouver le calme un peu plus rapidement.

Source :Ref: Feline Advisory Board – www.fabcats.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *