Le contenu

Monthly Archives: octobre 2016

HISTOIRE DE BATTANTS #1 : AKIRA notre petite mascotte

12 Oct

14231362_1042958885818881_1163299920023211378_o

Akira en japonais : 明 = intelligente
Notre petite mascotte, n’est pas à l’adoption.

La puce est arrivée très faible à l’association en 2012. Elle ne pesait alors que 1 kilo 400, et l’on pouvait sentir ses côtes sous sa peau. Akira a alors environ 8 mois, c’est une adorable minette tricolore trouvée errante, anémiée et en très mauvais état. Amenée d’urgence chez notre vétérinaire, celui-ci a dû l’opérer. Elle était, malgré son jeune âge, malheureusement déjà pleine et a essayé de mettre bas, seulement ses 2 bébés étaient déjà décédés.

Akira a donc été hospitalisée et sous perfusion pendant 5 jours le temps de la remettre sur pattes. Cette puce n’a VRAIMENT pas été gâtée par la nature et vit aujourd’hui avec deux pathologies importantes ainsi qu’une malformation (probablement de naissance) de la queue qui lui donne une forme de L.

La première pathologie est l’ataxie cérébelleuse, qui pour son cas, est à un stade très avancé. L’ataxie est une pathologie neuromusculaire qui consiste en un manque de coordination des mouvements volontaires. Elle n’est pas liée à une déficience physique des muscles mais plutôt à une atteinte du système nerveux. Le trouble de la coordination est partiellement corrigé par le contrôle visuel. L’ataxie cérébelleuse a son siège dans le cervelet comme par exemple dans l’hypoplasie cérébelleuse du chaton. Elle est congénitale ou le plus souvent d’origine virale (typhus). Elle n’est pas génétique. Akira a donc une démarche très particulière et décousue, ce qui ne l’empêche pas aujourd’hui de grimper sur des petits supports ou monter et descendre les escaliers à son rythme.

Elle est également atteinte de microphtalmie : L’œil est trop petit (mauvais développement embryonnaire). La troisième paupière recouvre constamment une partie de l’œil. Souvent, d’autres anomalies congénitales sont associées comme des colobomes, rétine décollée, cataracte, persistance de la membrane pupillaire… L’origine de cette anomalie peut être toxique, une carence en vitamine A ou héréditaire. La vision est très limitée et le chat doit avoir des nettoyages de l’œil tous les jours (la position de la troisième paupière sur l’œil empêche la bonne irrigation naturelle de l’œil, l’œil est alors sec et c’est dangereux pour la cornée). Il n’y a malheureusement pas de traitement possible pour cette affection. Depuis 2015 la puce est devenue aveugle mais elle s’en sort vraiment très bien.

Il aura fallu du temps, de l’énergie et surtout énormément d’amour pour aider Akira à se remettre en forme et lui donner le courage d’avancer malgré toutes ces difficultés. Vous l’aurez compris, Akira est une vrai battante, elle nous montre tous les jours son courage et son bonheur de vivre. Elle est très attachante et ne perd pas une seconde pour nous montrer tout son amour et c’est pourquoi nous avons bien fait d’y croire et d’être à ses côtés. Elle est toujours en demande d’attention, adore le contact avec les humains et n’hésite pas à aller réclamer des caresses aux visiteurs dès qu’elle le peut.

Nous tenons à préciser que les différentes pathologies dont est atteinte Akira ne la font en aucun cas souffrir.

Heureusement que cette belle petite puce a croisé le chemin d’une belle âme, sinon elle ne serait plus de ce monde. Merci de nous l’avoir confiée afin qu’elle puisse vivre une vie heureuse à l’abri et entourée d’amour.

Un grand MERCI également à sa marraine Mélina (77).

 

 

Voir l'article 1 Reply

Catégories :

  • Non classé